Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Hantise

Hantise

 

J'ai là, toujours, là, dans la tête,

Un vieux refrain plein de mots bêtes,

De mots enfantins et charmants.

 

N'était-ce pas vous, ô ma vie,

Vous qui vîntes m'ensorceler,

Qui le chantiez avec folie

Quand mon coeur ne pouvait parler?

 

Fantasque et divin, tour à tour,

C'est lui qui scande en ma demeure

Les mots profonds que notre amour

Murmurait à sa dernière heure.

 

Et je revois, sur la terrasse,

Parmi les fleurs d'un pauvre été,

Une toute petite place

Où bien souvent j'ai sangloté.

 

Envoi

 

J'ai là, toujours, là, dans la tête,

Un vieux refrain plein de printemps,

Un vieux refrain plein de mots bêtes,

De mots enfantins et charmants.

 

Si ta main, dans l'ombre qui m'enlace,

Si je cède à tant de douceur,

Je l'entends chanter dans l'espace

Je l'entends battre dans mon coeur.

 

Variations sur un même thème (La jardin des Dieux, 1908)



31/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour