Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

T'en souvient-il

T'en souvient-il

 

Ce fut un soir, t'en souvient-il?

Un soir de verveine et de roses,

Que j'emportai ton coeur subtil

Parmi d'inoubliables choses.

 

N'était-ce pas un jeu divin

Que ces pétales sur ma lèvre?

Gouttes d'un très précieux vin

Qui m'ont communiqué ta fièvre.

 

Ils en ont ri, ne sachant pas

Que j'en pourrais mourir, peut-être;

Pouvaient-ils savoir qu'ici-bas

Tu devenais ma raison d'être?

 

Salut à toi, mon bien-aimé.

Gloire à l'inoubliable fête

Qui rapproche nos coeurs charmés,

Nos coeurs d'amant et de poète!

 

Variations sur un même thème,(Le jardin des Dieux, 1908)



22/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour