Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Aujourd'hui, jour de rut...

Aujourd'hui, jour de rut...

 

Aujourd'hui, jour de rut, puisque l'été chancelle,

J'ai drapé le ciel triste autour de mes bras nus,

Et debout sur le seuil de mes jours révolus,

J'ai remercié Dieu dont j'ai touché les ailes.

 

Ma chair, au creux des soirs, communie et s'endort,

Ayant pour garde-fou ce disque qui se voile;

Ses arêtes de nacre et ses océans morts

Forment des archipels sur ma peau qui s'étoile.

 

Ma respiration n'est qu'une symphonie

Alternant avec l'ombre et l'espace incréé;

Idole au coeur de sable, ai-je donc soulevé

Les sept voiles d'Isis aux lueurs infinies?

 

Répondez-moi là-haut. Ma seule certitude

Est de tourner sans fin autour de ce miroir,

Où vous vous reflétez, sans sous apercevoir,

Car vous êtes moins grands que notre solitude.

 

La croix de sable, 1927.

 



04/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour