Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Articles


L'évasion de Perce-Neige (1910)


Recueil: Le credo sur la montagne (1934)

(Je laisse à d'autres...)

Apprentissage

La douleur fut l'échoppe

Le seul but

Mon temple intérieur

O puissance invisible

Sommeil, rive étoilée

Vaste amour

Ta majesté, o sang

L'amant, la rose ou l'étoile

Enfant, m'a-t-on dit

Pour Pierre Guédy

Ceux qui creusent le soir

Sursaut

A Dieu

Quel cygne ai-je frôlé?

Amante des matins

Paradis du mirage

Pourquoi suis-je à genoux

C'est à toi, mon Papa

Ah! ceux-là, les ai-je aimés

Pour mon fils

Nulle crainte, je dors

Je n'ai eu chaud qu'ici

Ah! comme j'aurai tendu les bras

Leur deux tombes

Je me soumets

Quand j'aurai terminé ma tâche

Sagesse

Ayant franchi le cap

Le destin peut rouler sous ma tête

N'appréhendez de ma tristesse...

Conciliabule

La mort peut me happer

Hâte-toi

L'être a réclamé

D'un coup d'aile

De quoi border ma tombe

Ma mansarde

Au bord de l'autre rive

Maison, y es-tu?

Le caméléon

O nuit du Sud

Ou, nos vieux soleils?

La patience

Vision

L'esquif

Conseil

Vieux bougre, dur chagrin

Minuit s'incurve

Attablée au bar de l'espace

Quand, tendue à mourir

La gueuse

Soir, seras-tu assez vaste?

Appel

L'escale

Les continents berceurs

Seigneur, vous ai-je dit merci

Ailes debout

Silence équatorial


Recueil "Les Versets du Soleil" (1921)

Tlemcen

Marché arabe

La Medersa

Un Hammam a Tlemcen

Sidi-Bou-Médine

Le muezzin

Oran

L'oasis

Une maison de la Casbah

Le kif

Mon lit est chaud comme une rose...

La sorcière arabe

La mosquée verte

Il est écrit

A une femme se rendant au marabout

Un portique et une esclave noire

Le vieillard au jasmin

Lalla-Marghnia

Une diffa

Misserghin

Le magnolia

Un café maure

Un hammam

Cristel

Ain-El-Hout

Un bouge

Honaï

Mansourah

Ozidan

Un figuier, la nuit...

Nedromah

Notre maison, là-bas...

Pour Cheriffa

Tlemcen en plein midid

Aïnaly-Tchesmé

L'oued

Un douar

La rue des koulouglis

Un cimetière arabe

Immobilité

Oudjda

Un berger du Sud

Lalla-Setti

Pour Isabelle Eberhardt

Pour la même (Isabelle Eberhardt)

La halte

Les colombes

Andante


Le cantique de la terre (Le jardin des Dieux), 1908

Le retour

Tableau du soir

Labours

Vivre des jours très doux...

Apaisement

Aurore


Sténio, comédie en un acte, en vers (1908)

Variations sur un même thème (Le jardin des Dieux), 1908

Ne m'as-tu pas dit?...

Mélodie

Parfums

Sous les bambous

Réveil

Battement d'ailes

Nocturne

Déception

Réponse

A Madame C***

A une mère

Caprice

Avais-je tort?

Chanson

As-tu songé?

Je t'aime

T'en souvient-il

Comme autrefois

Complainte

Remember

Le secret d'une fleur

Ah! t'emmener là-bas!

Matin d'automne

Effet de lune

Dans l'ombre

Solitude

Hantise

Soir lointain

Confidence


Elégies (Le jardin des Dieux), 1908.

Minuit

A Pierre Guédy

Au même (A Pierre Guédy)

Au fil de l'eau

A la dérive

Sanglots

Sonnet

Paris s'endort

Décembre

Sonnet

Sourires

Depuis...

Rafale


La croix de sable, 1927

Poème liminaire

Serais-je donc ce pauvre...

Désir vierge...

L'île enchantée

L'illimité

A la dérive

Sous quelle latitude

Le timgad

Le large

Contre la flamme

Hiver, long souffle bleu...

Feu que j'allaite...

Arbres, lourds de frissons

Volupté des gueux

L'homme

Tel un dieu qui chemine

Puissant et souple...

Par delà

Grande aile qu'on replie

Le temps s'arrête en moi

Tel un vaisseau blessé

Démon de l'équateur

L'absence

L'attente

Evoquons les pays nacrés...

Aujourd'hui, jour de rut...

Le cercle se referme

La rose

L'ambre

Le jasmin

Fumée, oiseau-fantôme

Océan des minutes

Sommeil...

La médaille d'El-Djem

Automne...

Bois l'ombre à pleine gorge

Le ciel marche contre le vent

Les nomades

J'ai dompté l'espérance

Quand je serai là-bas...

Adore avec stupeur

L'arbre, le brin d'herbe et lhomme...

Pour de Max

Ce ciel n'est donc pas mort

Ah! le pas qui s'avance...

Frères d'automne, ô christs

Pour un de ma terre

L'aveugle

L'arbre mort

Je vous salue, maman

La servante

Décembre et l'âne gris

Là-bas

Je prierai jusqu'à l'aube...

La brousse

O vieux coeur dénudé

Attablez-vous, les hommes

A un pauvre

Les sept lune d'or

Du vin!...

Délivre-moi, clarté

Comme j'ai peur du ciel, ce soir...

Bois à longue lampée

L'automne

Labeur

Pour mériter la solitude...

Vers les tropiques

Le port

Plus au Sud!...

En mer

J'ai suivi le chemin de sable...


J. Dortzal et les musiciens

Autres musiciens

Jeanne Dortzal et Massenet


Le Jardin merveilleux (Saynète) (Le Jardin des Dieux, 1908)

Le jardin merveilleux (Scène 1 et 2)



Etoile fugitive

J'ai poussé le vitrail

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser