Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Un Hammam a Tlemcen

Un Hammam à Tlemcen

 

Bleu, d'un bleu sale, avec des écorchures

         Et des choses qui gomment

L'heure des femmes, l'heure où le pavé murmure.

     L'eau bave. On achassé les hommes

Pour recevoir ces ventres et ces croupes. L'ordure

 

        Règne, élevant vers sa poupe

Cette odeur de chacal et de roses crevées.

Et cela chante avec des hoquets et des râles,

    Dans un déploiement d'ombre et de couleurs.

 

            Et les croupes lavées,

       Les cuisses tièdes, affalées

                 Sur les dalles,

Se lançant leurs colliers, mâchonnant une fleur,

          En crispant leurs orteils,

Elles auront ce geste, arraché à la dune,

              De pétrir du soleil

En accrochant leurs fils à leurs mamelles brunes.

 

Les versets du Soleil, 1921



30/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour