Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Cristel

Cristel

 

Presque rien: une source, de l'ombre,

       Un arabe et le ciel.

            Dominant ces décombres,

                Un village: Cristel.

 

Des gourbis blancs, des treilles,

        Un café maure

        Et des abeilles

Parmi le bleu sonore.

 

      Un chant. La mer, ou les roseaux?

      Ce sont des ailes de maïs;

Et la cigogne passe, et le calme est si chaud

Au de là du silence érigé comme un lys...

 

Pas de mosquée. Un marabout drapé de myrrhe,

     Un figuier pâle, une mauresque,

     Une prière qu'on déchire,

     Et le soleil, comme une fresque.

 

Les Versets du Soleil, 1921.



05/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour