Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Oran

Oran

 

Ville bête et sonore,

Avec des quartiers juifs, des étalages nègres,

Des commerçants hideux et des rues maigres.

Province de bâtards et de cigarières,

Clapotant sans vergogne

A travers la fumée

Que la lumière dore.

Une rue borgne,

Une mosquée,

La Calère et le port. La Calère!

Gâteaux de poux que croque le soleil;

Vieux ongles espagnols où s'écrase l'été;

Pétillement crasseux des linges accrochés

Entre deux maisons chaudes;

Sommeil

Des filles et des hommes

Parmi des chats qui rôdent

Et des oeillets qui gomment;

Et, parfumée d'alcool et de tabac,

Déambulant vers la marine,

Une vieille à vingt sous, en robe de casbah,

Dont la gaieté rumine.

 

Les Versets du soleil, 1921.



01/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour