Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Seigneur, vous ai-je dit merci

Seigneur, vous ai-je dit merci

 

Les pays que mon souffle ignore,

Et que mon âme a parcourus

Dans des barcasses que redore

L'âpre désir, sans rien de plus,

Sont plus immenses que l'aurore.

 

Du nord au sud, d'est au couchant,

Dans les solitudes conquises,

Mon coeur entend le même chant,

Le silence a mille banquises,

L'ombre saigne en nous rapprochant.

 

Ah! que tout serait bien ainsi,

Sans la détresse qui moutonne

Au gré des soirs comme ceux-ci.

Pour cette éternité qui sonne,

Seigneur, vous ai-je dit merci?

 

Le credo sur la montagne, 1934.



29/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour