Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Sagesse

Sagesse

 

            Savoir cirer mes bottes

            Et celles du voisin

            A la rigueur, ne m'ôte

            Ni ma foi, ni ce grain

De raison que les dieux accordent aux plus sottes.

 

            En empoignant la vie

            Par les cheveux, les durs,

            On détruit toute envie

            De rebâtir tes murs

Richesse, crasse d'or des villes en folie.

 

            A ton balai, chère âme,

            Et n'en démordons pas.

            Sois avant tout la femme

            Qui va du même pas

Vers la mort, en veillant, debout, près de la flamme.

 

            La faim, la soif, les veilles,

            Qu'est-ce donc que ceci?

            Distribue aux abeilles

            Ton miel, et dis merci

A la douleur, ce vieil amant que Dieu surveille.

 

Le credo sur la montagne, 1934.



19/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour