Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Appel

 

Appel

 

Avec qui partagerai-je mon âme, avec qui?

Tous sont partis sur ton vaisseau-amiral, silence,

Et le mousse est au bord du rivage où se balance

Son ancien radeau, celui sans doute où je naquis.

 

Lance-moi donc ton ton chien, matelot, lance-le donc

Avant que la coupée et sa lumière qui roule

Ne soit plus qu'un point d'or, une sorte de pardon

Pour moi qui tangue, les bras fous, des pleurs plein la boule.

 

Avec qui partagerai-je Dieu, sans ce cabot

Dont je devine l'oeil, et qui fend l'écume, aboie,

Semblant dire, j'arrive, fait l'effort et se noie

Avant que de lécher ma peine sur mon hublot?

 

Sous quelle latitude avais-tu refait le point

Vieux coeur sans équipage, et tout juste bon, sans doute

Pour mâcher l'absence, sous les étoiles qu'on broute,

Les yeux crevés, fixant la barre et tendant le poing?

 

Le credo sur la montagne, 1934.



29/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour