Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Je prierai jusqu'à l'aube...

Je prierai jusqu'à l'aube...

 

Je prierai jusqu'à l'aube, afin que ma pensée,

Enfermant l'atmosphère où baigne chaque instant,

M'emporte d'un seul bond vers la rive effacée

Où l'âme prend sa source et retourne en chantant.

 

L'éther libre et vivace, et dans ses particules,

Le bouillonnement bleu des mondes incréés;

Unité du silence, essor des crépuscules,

Déploiement du mirage et sous les cieux gréés

 

La fuite à long coup d'aile et sans retour, sans doute,

Car Dieu qui nous attie a fécondé la nuit

D'anges au front têtu, poètes en déroute,

Qui poursuivent l'azur pour y creuser leur lit.

 

La croix de sable, 1927.

 



12/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour