Jeanne Dortzal

Jeanne Dortzal

Evoquons les pays nacrés...

Evoquons les pays nacrés...

 

Evoquons les pays nacrés où Dieu roucoule,

La distance limpide et les soleils profonds;

Voici la croix de sable où le silence coule,

Serait-ce à sa clarté que nous nous réchauffons?

 

L'oasis se rapproche, encor quelques foulées

Avant d'apercevoir la source et le mur gris;

Des colombes, à nos lèvres, se sont frôlées,

La lumière a soudain un goût de paradis.

 

A-t-on jeté du ciel aux oiseaux? Vois, les vannes

Sont ouvertes, c'est jour de Pâques, m'entends-tu?

O vols miraculeux, frères des caravanes,

Signe annonciateur au front de l'inconnu.

 

La croix de sable, 1927.



04/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour